Pourquoi les seniors sont au chômage ?

La recherche d’emploi en période de crise est loin d’être une promenade de santé. Chose d’autant plus vraie lorsqu’il s’agit des seniors. Malheureusement, les seniors sont encore trop souvent laissés sur le carreau lorsqu’il s’agit de recrutement.



Dans une période d'incertitude économique. La conjoncture contraint les entreprises à se serrer la ceinture. Et pour réduire la voilure se sont encore et toujours les seniors qui payent le prix fort.


Ayant une ancienneté et une expérience qui justifient des salaires plus élevés. Les entreprises se tournent en premier vers eux, lorsqu’il faut se séparer de certains éléments.


Dans le sens inverse, lorsque l’on cherche à élargir ses rangs, ce sont aussi les premiers que l’on met sur le côté. Voilà la triste réalité sur la considération accordée aux profils les plus expérimentés.


Absolument rien ne leur est donné, et encore moins pardonné !


Lorsque vous êtes un senior, vous devez batailler deux fois plus pour être recruté.

Rien ne vous est offert. Ajouté au fait, que vous devez montrer patte blanche et donner davantage de gages de “sécurité” face à tous les stéréotypes qui vous sont associés.


Le retour à l’emploi est un véritable parcours du combattant pour un senior qui doit jouer d’agilité pour déjouer les stéréotypes, la défiance des recruteurs et les défaillances d'adaptation qu’on lui prête.


Mais ce n’est pas pour autant une raison pour broyer du noir, car même dans ce tableau qui est loin d’être tout rose, les seniors ont encore des nombreux atouts à faire valoir pour étaler au grand jour leur valeur !