Rechercher

Je suis senior, trop cher, trop vieux, trop pas IN !

La raison d'être de ce post ?


Parce qu'en France, les demandeurs d'emploi sont catalogués dans la case "trop jeune, pas expérimenté" ou "trop senior, trop cher, pas malléable". 


À moins d'avoir entre 28 et 38 ans... vous n'êtes pas dans la bonne catégorie :)


Rappelons que pour PÔLE EMPLOI, après 45 ans vous êtes SENIOR...


Alors, pourquoi je ne dis pas 28 et 45 ans ? Parce que nombreux sont les candidats qui se font virer avant les 40 ans, avant de coûter trop cher...


On parle régulièrement dans la presse des problèmes de recruter des seniors, le taux de chômage de nos seniors est le plus haut en Europe et s'il faut compter sur les lois ou incitations de l'Etat... bref, vous m'avez comprise !


Alors les seniors... Pourquoi est-ce bien d'en être ? 

Parce que nos papyboomers vont bien partir à la retraite un jour ou l'autre, qu'il faudra recruter massivement pour les remplacer, et qu'on ne pourra pas le faire qu'avec des jeunes ou des middles. Il faudra anticiper la transmission des compétences et des savoirs de nos papyboomers à une future génération qui arrive, et nos seniors qui ont entre 45 et 55 ans peuvent être ce pont tant recherché !


Comme le disait très justement François Humbert (Directeur et Fondateur de Cadres Seniors Consulting) : "On ne remplace pas quelqu’un qui a 30 ans d’expérience par un jeune de 35 ans."


Tout est dit, mais pas que...


Pourquoi il serait judicieux que nos entreprises recrutent des seniors ?

Beaucoup de grands groupes préfèrent recruter des juniors pour les façonner à leurs modèles, tandis qu'un senior lui n'a pas envie, passée une certaine expérience, de redevenir le petit robot qui obéit sans réfléchir (oui oui j'exagère un peu, ne vous enflammez pas...).


Et c'est là tout l'avantage pour un chef d'entreprise d'une PME ou ETI de recruter le senior, qui arrive avec son expérience, ses réussites, ses échecs, son réseau professionnel... Au sein de ces entreprises le senior sera opérationnel de suite, pourra agir concrètement, être efficace rapidement et donc rentable ^^


Il a également l'expérience du management, il sait adoucir les caractères difficiles, booster les plus hésitants, être diplomate (plus que moi, c'est sûr), fédérer autour d'un projet, reconnaître le travail bien fait de ses collaborateurs et les faire évoluer (oui le calife sait préparer son départ aussi). Il comprend les enjeux politiques de l'entreprise et sait s'adapter aux directives même quand elles sont changeantes régulièrement (n'oubliez pas, il a de l'expérience).


Et halte aux préjugés du type "nos seniors ne s'adaptent pas aux technologies modernes". Ils ne sont pas plus c*** que les autres...


Et quand bien même, à qui la faute et comment y remédier ?

- À vous, mes chers seniors : les formations, les MOOC et autres accompagnements existent... à vous d'en profiter :)


À vous de montrer que vous êtes un senior qui déchire !!

- Aux services RH qui n'utilisent pas à bon escient les plans de formation car ils ne savent pas faire le lien avec un réel besoin d'anticipation et d'évolution des compétences de leurs salariés. Oui, oui, j'assume !


Toutes les entreprises (petites et grandes) nous bassinent avec leurs Responsabilité Sociétale des Entreprises, Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences, Plan de Formation, besoin en recrutement urgent, absentéisme, bien-être au travail, blablablabla…


Un peu de bon sens que diable ! Vous l'avez tellement perdu, qu'on doit recruter des Chief Happiness Officer pour faire votre boulot ! Parce que le bien-être au travail, à la base, c'est un peu votre job, non ?


Revenons à nos moutons...


Vos salariés ne sont pas heureux chez vous ? Savez-vous pourquoi ? Leur avez-vous proposé d'évoluer, de changer de métier en interne et de les accompagner dans une reconversion ? Lors des recrutements, vous en faites des tonnes sur les compétences transférables mais l'appliquez-vous en interne ?


Quelles entreprises proposent aujourd'hui à un senior de 45 ans ou plus qui veut changer de vie (c'est souvent le pic des reconversions, je plaque mon job de banquier pour devenir éleveur de chèvres dans le Larzac) un coaching adapté et une formation pour garder ses compétences en interne, et les valoriser autrement tout en s'assurant d'un bien-être du salarié qui n’en sera que plus heureux de rester tout en évoluant ?


Un salarié qui s'absente, tombe souvent malade, est un salarié malheureux... Au lieu de faire des séminaires psy à deux balles, de mettre votre salarié au placard, ou pire, de chercher la faute, faites-le évoluer ou offrez-lui un coaching pour qu'il trouve sa voix, un nouveau départ chez vous ou ailleurs... Et vous pourrez communiquer sur votre belle marque employeur ^^


Autre avantage, le senior est souvent libre des contraintes familiales... Ça parait un peu bête à dire, mais en théorie, il n'a plus d'enfants à charge (sauf cas de Tangui avéré). Il a souvent un pouvoir d'achat plus élevé car le crédit immobilier est remboursé ou presque terminé, il a moins de crédit conso, crédit voiture et autres dépenses que peut avoir un plus jeune.


Pour finir, je reprends les mots de François Humbert que je trouve très justes !!

« Je dis toujours que les seniors sont moins chers que les juniors. Les gens généralement ouvrent de grands yeux. Un senior aujourd’hui coûte, certes, plus cher au départ, mais est opérationnel au bout de 15 jours et va rester 10 ans dans l’entreprise. Ce qui n’est pas le cas d’un junior, qui sera carriériste et souhaitera changer d’entreprise au bout de deux ans. »


Par ailleurs, le junior devra être intégré dans l’entreprise, « cela prend en général 6 mois », précise François Humbert. « Il devra être coaché, managé avant d’être opérationnel et autonome et cela a un coût. Mais les entreprises ne calculent pas ce coût caché en général. Si le junior change d’entreprise, il va falloir le remplacer, se lancer à nouveau dans un processus d’embauche et cela a un coût encore une fois. Quand vous faites le bilan au bout de trois ans, vous vous rendez compte que le junior coûte plus cher. Il faut raisonner non plus à l’instant T mais à 3 ou 5 ans. Certains clients m’appellent car ils n’arrivent pas à stabiliser les juniors et décident de prendre d’autres directions en recrutant, par exemple un ou deux seniors pour stabiliser des équipes et en embauchant des jeunes en parallèle. Cela est une bonne démarche car les seniors sont les piliers de l’entreprise. »

Alors oui ! Recrutez nos seniors !! www.trymeup.fr si t'es cap ! #Adopte1Senior dans ta boite :)


Mais à vous aussi seniors d'ouvrir un peu les écoutilles pour saisir les opportunités que l'on vous propose. Et oui, il n'y a pas que le CDI dans la vie (et ça même aux juniors je ne cesserai jamais de le dire !)


Je vous souhaite une Happy Journée


Yoda en bon senior, a su diriger les Jedi, anticiper les évolutions futures, s'adapter pour survivre et revenir plus fort que jamais en formant la jeune génération :)


Amélie FAVRE GUITTET

Co-fondatrice Talent-Management Groupe

10 vues

©Design by Talent Management Groupe - Proudly create for US by US