Mentir sur son CV : bonne ou mauvaise idée ?

cv recrutement rh Apr 05, 2022

 Vous voyez cette offre d’emploi qui vous plaît plus que tout ! Mais, le niveau d'anglais demandé est un peu plus élevé que le vôtre ? Une idée vous vient alors à l’esprit : "Et si je mentais un peu sur mon CV ?🤔

Erreur fatale… et pourtant tellement répandue parmi les candidats lors de recrutement. En effet, sur notre sondage réalisé il y a une semaine sur LinkedIn, sur 392 personnes, 16% affirment mentir sur les CV. Pourquoi ? La faute aux anciens discours et postures de l’ancien monde où il fallait montrer que nous étions le plus parfait possible, infaillible, etc. 

Sauf que le recruteur n’embauche pas la perfection, car elle n’existe pas, et quand bien même elle existerait, elle serait hors budget ! 

Donc inutile de mentir sur un niveau ou de jouer sur des dates pour combler des trous dans votre CV.

Le mensonge sur le CV est à bannir ! 

Et ce pour plusieurs raisons :

  • Le recrutement se fait sur une relation de confiance, elle-même basée sur la franchise et l'honnêteté. Or, si vous mentez sur un point dans votre CV, le recruteur va immédiatement penser que vous avez sûrement menti sur d’autres. À votre avis, quelle va être sa réaction ? Par expérience, l’élimination va être directe et brutale !    
  • Le recruteur est loin d’être naïf et a une certaine expérience du recrutement, ce qui lui donne la capacité de détecter certains mensonges. Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces…    
  • Certains candidats mentent aussi pour cacher une faiblesse. Mais rappelez vous que le recruteur préfèrera toujours que vous ayez conscience de vos faiblesses, et surtout que vous proposiez et que vous vous engagiez à améliorer la situation. Le recruteur a besoin de se projeter dans le futur, il n’est pas inspecteur de police !

Alors, oui, vous ne correspondez pas à 100% aux critères demandés sur l’offre, mais vous avez la certitude d’être fait pour ce poste? Alors jouez la franchise et montrez votre envie de pallier vos faiblesses.

N’oubliez pas que ce qu’on appelle mensonge inclut l'omission d’informations réelles, des jeux de dates, de titres, surévaluation de niveaux, etc.

Ne mentez pas sur votre CV mais apportez des axes d’amélioration ! 

Votre niveau d’anglais n’est pas si bon que cela ? Indiquez le plan d’action, pendant l’entretien, pour vous améliorer : cours de langue, visionnage de films et séries en version originale, lecture, etc.

Vous vous débrouillez seulement en Word, Excel et Powerpoint ? Inutile d’indiquer que vous maîtrisez le Pack Office sur votre CV ! Dans 90% des postes, savoir utiliser les bases de Word, Excel et Powerpoint fait très largement le job !

Si ces critères sont primordiaux pour le poste et indiqués dans l’offre, ils seront directement testés par le recruteur lors de l’entretien. Lorsque celui-ci découvrira le mensonge, vous serez directement éliminé du processus de recrutement ! 

Le recruteur se projette grâce à un CV honnête. Et plus sa projection avec vous sera claire, plus il sera enclin à vouloir travailler avec vous. Il faut donc lui donner de la clarté, des repères et des bases sur lesquels il pourra s’appuyer.

La question n’est donc pas de savoir si vous êtes parfait, mais de montrer que vous êtes fier de votre parcours et que vous pouvez apporter beaucoup à une entreprise, que vous savez trouver des solutions lorsqu’il y a des manques, et que vous êtes en cours d’amélioration de compétences.

Le mensonge est un vilain défaut ! Votre seul allié dans votre recherche d’emploi est la franchise ! Gonfler son CV sur papier est, certes facile, mais quand est-il de la suite face aux recruteurs ? 

Si vous “enjolivez” un peu trop votre CV, c’est que votre objectif est d’aller en entretien. Sauf que le jour de l’entretien, arriverez-vous à tenir un discours cohérent face au recruteur, face au RH ? 

Les recruteurs ont la capacité de déceler la moindre incohérence et lorsqu’ils mettent la main sur l’une d’entre elles, vous pouvez être sûr d’être mis sur le banc de touche !

Alors rien ne sert de mentir sur son CV et apprenez plutôt à convaincre les recruteurs de votre valeur !

A l’image de votre CV, ne mentez pas lors de l’entretien !

Tout comme nous vous déconseillons fortement de mentir sur votre CV, nous vous déconseillons de mentir en entretien. Et c’est ce que font beaucoup de candidats lorsqu’il est demandé les raisons d’un départ d’une entreprise. Il est donc aussi infructueux de mentir sur les causes de votre départ d’une entreprise. La plupart des recruteurs, sur un même domaine professionnel, se connaissent et n'hésitent pas à s’assurer de vos propos auprès de votre ancien employeur. En mystifiant votre CV et vos propos, vous ne ferez que perdre la confiance du recruteur en face de vous qui ne donnera donc pas suite à votre échange. 

Les recruteurs professionnels sont aguerris à la chasse aux mensonges et certaines entreprises n’hésitent pas à faire appel à des sociétés spécialisées dans la vérification des CV. Les chances de passer entre les mailles du filet en mentant sur votre CV pour décrocher un job s’amoindrissent. De plus, c’en est fini de votre réputation de candidat. Votre nom sera inscrit dans la « black-list » des entreprises et des cabinets de recrutement qui se communiquent ce genre d’information. 

Vous gagnerez plus en étant franc et honnête qu’en mentant. Le recrutement se base sur la confiance. Le recruteur a besoin de visibilité pour prendre sa décision, pas de la perfection. 

Alors soyez professionnel et montrez que vous êtes un potentiel sur lequel il faut investir ! Que vous possédez quand même de nombreuses compétences ! Vous n’avez pas zéro bagages compétences, vous possédez aussi des soft skills ! 

Close

50% Complete

Deux étapes

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.